Immeuble Clarté

Genève, 1930 - SUISSE

L’Immeuble Clarté est un immeuble locatif de 9 étages avec 50 appartements regroupés autour de deux cages d’escalier.

Il présente, de l’extérieur, deux façades opposées entièrement vitrées, constituées de vitrages doubles, de fenêtres coulissantes, de portes vitrées et d’éléments en verre armé translucide. Ces pans de verre sont rythmés par trois galeries extérieures. Ces galeries en planches de bois jouent le rôle de brise-soleil. Les niveaux possèdent des appartements aux typologies variées (duplex, plain-pied, studios et terrasses). La disposition décalée des galeries sur les deux façades a été conçue au profit des grands duplex qui bénéficient ainsi d’une galerie à chaque étage. La toiture a été formée de deux terrasses successives comprises dans le gabarit. Au plain-pied, les deux entrées sont composées d’une porte centrale vitrée, surmontées d’un pan de briques de verre. Les entrées donnent chacune sur un grand hall. La façade sud abrite, au plain-pied des garages.

Toute la structure de l’Immeuble Clarté repose sur des piliers, libérant ainsi les façades et murs intérieurs de toute fonction portante et accordant une grande liberté dans l’agencement des appartements. Les services communs ont été concentrés au plain-pied. Les deux parties de l’immeuble sont ainsi pourvus d’une chaufferie centrale, de nombreuses caves, d’une dizaine de garages, de garages à vélos, etc. Les deux cages d’escalier sont éclairées par une toiture voûtée en dalles de verre translucide et pourvue d’un ascenseur.

Du premier au sixième étage inclus, les deux parties de l’immeuble présentent la même distribution de cellules d’habitation, mais leur disposition est inversée d’une entrée à l’autre.
Pour ce qui concerne l’aménagement des appartements, Le Corbusier avait créé une sélection de papiers peints Salubra mise à la disposition des locataires. Chacun était donc libre de choisir sa couleur dans la gamme proposée. Dans le même ordre d’idées, Edmond Wanner imposa aux locataires un modèle unique de rideaux. Ces diverses prescriptions assuraient ainsi l’unité des façades. Aucun programme d’ameublement n’avait toutefois été formulé, seuls des armoires et les éléments de cuisine, des salles de bains et des sanitaires furent imposés. La polychromie dans les appartements se réduit à deux couleurs : la couleur brun foncé et le bleu clair. Cette utilisation étudiée des couleurs a pour fonction d’affirmer des plans, de constituer la volumétrie de l’espace, corrigeant ou prolongeant la lumière.

Œuvre d’avant-garde, l’immeuble Clarté constitue un emblème du mouvement moderne, introduisant ce mouvement à Genève, ville alors marquée par l’installation sur son territoire d’organisations internationales, dont la Société des Nations. Introduisant les éléments d’une esthétique nouvelle, caractérisée notamment par des façades de fer et de verre, ainsi que par les lignes horizontales de vastes balcons rapportés, l’immeuble Clarté fut l’occasion pour Le Corbusier d’exprimer le concept des « cinq points » : pilotis, toiture terrasse, plan libre, façade libre et fenêtre en bandeau.
L’immeuble fait l’objet d’un classement au titre de monument historique depuis 1986.

 Texte : Gilles Ragot
Crédit photographies : Boissonnas,Merlini
© FLC/ADAGP, 2014

 

 

PhotoPhoto

 

 

INFOS PRATIQUES

Immeuble Clarté
2 et 4, rue Saint-Laurent
Genève

Non visitable