Maisons de la Weissenhof-Siedlung

Stuttgart, 1927 - ALLEMAGNE

Les maisons de la cité du Weissenhof à Stuttgart, composées d’une maison individuelle et de maisons jumelées, ont été conçues par Le Corbusier et Pierre Jeanneret en 1927. Elles ont fortement contribué à ce que la cité du Weissenhof, réalisée sous l’impulsion du Deutscher Werkbund, soit considérée comme l’une des réalisations les plus représentatives du Mouvement Moderne après la Première Guerre mondiale.

Les maisons de Le Corbusier sont visibles de loin et sont situées en bordure de la cité, à l’extrémité sud-ouest. Elles apportèrent à l’exposition du Werkbund des éléments d’inspiration française que Mies van der Rohe considérait comme une part importante dans le concept global de l’exposition. Mais surtout, elles constituent, chacune à leur manière, une contribution spécifique de Le Corbusier à la standardisation de la construction et de l’habitat qui était le grand sujet de l’architecture du début du XXe siècle. C’est à l’occasion de l’exposition du Weissenhof qu’il rédige et publie son manifeste intitulé « Cinq points pour une architecture nouvelle ».

La maison individuelle type Citröhan (Bruckmannweg 2) est la mise en application la plus nette des principes développés depuis 1920. S’inspirant de l’espace à deux niveaux d’une auberge de relais, Le Corbusier inventa une unité d’habitation qui « revient délibérément à la maison primitive et y puise une certaine force, la fraîcheur et la simplicité de vivre ».

Les maisons jumelées (Rathenaustrasse 1-3) manifestent une approche à la fois toute autre et complémentaire de la question du logement. Le Corbusier essaya ici pour la première fois de concevoir, grâce à un plan transformable, « une sorte de synthèse du wagon-lit et du wagon-salon ». La présence d’éléments mobiles permet une grande flexibilité dans l’utilisation de l’espace intérieur et par conséquent la construction d’un plan permettant une grande économie d’espace.

Le bâtiment abrite aujourd’hui le « Musée du Weissenhof dans la maison Le Corbusier » qui a ouvert ses portes le 25 octobre 2006.
Les maisons jumelées donnent une illustration particulièrement pure des Cinq points pour une architecture nouvelle. Les étroits piliers métalliques dans le décrochement du rez-de-chaussée, la fenêtre en longueur de la façade principale et le « brise-soleil » du toit-jardin sont autant d’éléments qui viennent renforcer l’impression de bâtiment flottant. La maison témoigne aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la polychromie propre à Le Corbusier.

Texte : Gilles Ragot
Crédit photographies : Gonzales, Thomas Wolf
© FLC/ADAGP, 2014

INFOS PRATIQUES

Siedlung
Am Weissenhof
7000 Stuttgart
Contact : tél. + 49 71 12 57 91 87
Site : http://www.weissenhofmuseum.de
Visitable sur rendez-vous