Maisons de la Weissenhof-Siedlung

1927, Stuttgart - ALLEMAGNE

Les maisons de la cité du Weissenhof à Stuttgart, composées d’une maison individuelle et de maisons jumelées, ont été conçues par Le Corbusier et Pierre Jeanneret en 1927. Elles ont fortement contribué à ce que la cité du Weissenhof, réalisée sous l’impulsion du Deutscher Werkbund, soit considérée comme l’une des réalisations les plus représentatives du Mouvement Moderne après la Première Guerre mondiale.

Les maisons de Le Corbusier sont visibles de loin et sont situées en bordure de la cité, à l’extrémité sud-ouest. Elles apportèrent à l’exposition du Werkbund des éléments d’inspiration française que Mies van der Rohe considérait comme une part importante dans le concept global de l’exposition. Mais surtout, elles constituent, chacune à leur manière, une contribution spécifique de Le Corbusier à la standardisation de la construction et de l’habitat qui était le grand sujet de l’architecture du début du XXe siècle. C’est à l’occasion de l’exposition du Weissenhof qu’il rédige et publie son manifeste intitulé « Cinq points pour une architecture nouvelle ».

La maison individuelle type Citröhan (Bruckmannweg 2) est la mise en application la plus nette des principes développés depuis 1920. S’inspirant de l’espace à deux niveaux d’une auberge de relais, Le Corbusier inventa une unité d’habitation qui « revient délibérément à la maison primitive et y puise une certaine force, la fraîcheur et la simplicité de vivre ».

Les maisons jumelées (Rathenaustrasse 1-3) manifestent une approche à la fois toute autre et complémentaire de la question du logement. Le Corbusier essaya ici pour la première fois de concevoir, grâce à un plan transformable, « une sorte de synthèse du wagon-lit et du wagon-salon ». La présence d’éléments mobiles permet une grande flexibilité dans l’utilisation de l’espace intérieur et par conséquent la construction d’un plan permettant une grande économie d’espace.

Le bâtiment abrite aujourd’hui le « Musée du Weissenhof dans la maison Le Corbusier » qui a ouvert ses portes le 25 octobre 2006.
Les maisons jumelées donnent une illustration particulièrement pure des Cinq points pour une architecture nouvelle. Les étroits piliers métalliques dans le décrochement du rez-de-chaussée, la fenêtre en longueur de la façade principale et le « brise-soleil » du toit-jardin sont autant d’éléments qui viennent renforcer l’impression de bâtiment flottant. La maison témoigne aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la polychromie propre à Le Corbusier.

Texte : Gilles Ragot
Crédit photographies : Gonzales, Thomas Wolf
© FLC/ADAGP, 2014

 

Houses of the Weissenhof-Siedlung

1927, Stuttgart - GERMANY

The houses of the Weissenhof in Stuttgart, consisting of a detached house and semi-detached houses, were designed by Le Corbusier and Pierre Jeanneret in 1927. These houses have strongly contributed to make the Weissenhof estate, which were built at the impetus of the Deutscher Werkbund, to be considered as one of the most representative achievements of the Modern Movement after the First World War.

The houses of Le Corbusier are visible from afar and are located on the edge of the city, at the south-west end. They brought to the Werkbund exhibition some French-inspired elements that Mies van der Rohe considered an important part of the overall concept of the exhibition. But above all, they each constitute, in their own way, a specific contribution by Le Corbusier to the standardization of construction and housing, which was the main subject of early twentieth-century architecture. On the occasion of the exhibition of the Weissenhof, he wrote and published his manifesto entitled "Five points for a new architecture".

The individual house type Citröhan (Bruckmannweg 2) is the clearest implementation of the principles developed since 1920. Inspired by the two-level space of a coaching inn, Le Corbusier invented a housing unit that "deliberately returns to the primitive house and draws some strength from it, the freshness and the simplicity of living."

Semi-detached houses (Rathenaustrasse 1-3) show an approach that is both different and complementary to the housing issue. For the first time, Le Corbusier tried to design, thanks to a transformable plan, "a sort of synthesis of the sleeper car and the salon car". The presence of movable elements allows a great flexibility in the use of the interior space and consequently the construction of a plan allowing a great economy of space.

The building now houses the "Weissenhof Museum in the house Le Corbusier" which opened on October 25, 2006.
The semi-detached houses give a particularly pure illustration of the Five Points for a New Architecture. The narrow metal pillars in the recess of the ground floor, the window in length of the main facade and the "brise-soleil" of the roof-garden are all elements that reinforce the impression of a floating building. The house testifies both inside and outside the polychromy typical of Le Corbusier.


Text: Gilles Ragot
Photo credits: Gonzales, Thomas Wolf
© FLC/ADAGP, 2014

INFOS PRATIQUES/Practical information

Siedlung
Am Weissenhof
7000 Stuttgart
Contact : tél. + 49 71 12 57 91 87
Site : http://www.weissenhofmuseum.de
Visitable sur rendez-vous/Can be visited only by reservation