Musée d’Art occidental

1954-1957, Tokyo - JAPON

La collection (peinture et sculpture) qui appartenait à Kojiro MATSUKATA (1865-1950), un homme d’affaire japonais, avait été confisquée par le gouvernement français après la seconde guerre mondiale.

Apres des pourparlers, elle est restituée en 1953 par la France au gouvernement japonais, celui-ci ayant accepté d’abriter cette collection dans un nouveau bâtiment destiné à faire connaître au peuple japonais l’évolution passée, actuelle et future de l’art occidental.

Le musée est construit dans le parc de Ueno Onshi Koen. La collection de MATSUKATA a été constituée dans les années 1920 à Paris. Elle comprend des tableaux, des sculptures mais aussi des objets d’art décoratifs, des estampes Ukyoe. La collection, d’abord considérée comme prise de guerre et confisquée à son propriétaire par l’Etat français, a été restituée en 1953 au Japon à l’occasion du traité de paix de San Francisco. La condition de ce retour était la mise en exposition de ces 370 œuvres (peintures, dessins et sculptures) dans un musée dédié.

Le Corbusier a été choisi pour la conception de ce nouveau musée, assisté des architectes Junzo Sakakura, Kunio Mayekawa, et Takamasa Yoshizaka. Le démarrage du chantier eut lieu au mois de mars 1958 et l’achèvement en mars 1959. Il s’agit d’une construction à deux niveaux et un sous-sol. La structure du bâtiment est en béton armé avec un toit terrasse.

La forme du plan dessinée par les 6 travées de poteaux est un carré de 6 m x 6 m. Le centre du bâtiment est occupé par un vide sur toute la hauteur éclairé par des lanterneaux : c’est la grande salle du XIXe siècle. Autour de cet espace, on trouve : en rez-de-chaussée le hall d’entrée et les zones de services et au 1er étage des salles d’exposition dont les mezzanines reçoivent, sur leur parties supérieures la lumière zénithale et jouent ainsi le rôle de lanterneaux.

On entre dans le musée au niveau du rez-de-chaussée, entre les pilotis, et on se dirige ensuite vers la grande salle du XIXe inondée de lumière naturelle. La rampe située au nord dans la grande salle, permet d’accéder, au 1er étage, à une autre salle d’exposition. On poursuit la visite au 1er étage, de salle en salle, en tournant autour du vide de la grande salle du XIXe dans le sens des aiguilles d’une montre, guidé par la lumière des mezzanines-lanterneaux. La visite se termine par la rampe ou la sortie qui se trouve au niveau du 1er étage et qui débouche sur une terrasse et un escalier extérieur.

Cet élément illustre la réalisation du concept de Musée à croissance illimitée développé par Le Corbusier et caractérisé par le toit-terrasse, le plan en spirale carrée qui peut être développé. On y trouve aussi d’autres éléments emblématiques de l’architecture de Le Corbusier : les pilotis, les rampes, l’éclairage naturel.

Texte : Gilles Ragot
Crédit photographies : Olivier Martin-Gambier
© FLC/ADAGP, 2014

 

Museum of Western Art

1954-1957, Tokyo - JAPAN

The collection (painting and sculpture) that belonged to Kojiro MATSUKATA (1865-1950), a Japanese businessman, was confiscated by the French government after the Second World War.

After talks, it is returned in 1953 by France to the Japanese government, the latter having accepted to house this collection in a new building intended to make known to the Japanese people the past, present and future evolution of Western art.

The museum is built in the park of Ueno Onshi Koen. The MATSUKATA collection was incorporated in the 1920s in Paris. It includes paintings, sculptures but also decorative art objects, Ukyoe prints. The collection, initially considered to have been taken from war and confiscated from the owner by the French State, was returned in 1953 to Japan on the occasion of the San Francisco peace treaty. The condition of this return was the exhibition of these 370 works (paintings, drawings and sculptures) in a dedicated museum.

Le Corbusier was chosen for the design of this new museum, assisted by the architects Junzo Sakakura, Kunio Mayekawa, and Takamasa Yoshizaka. The start of the project took place in March 1958 and the completion in March 1959. It is a two-level construction with a basement. The structure of the building is made of reinforced concrete with a roof terrace.

The shape of the plan drawn by the 6 spans of posts is a square of 6m x 6m. The center of the building is occupied by a void on all the height illuminated by skylights: it is the big room of the XIXe century. Around this space, we find: on the ground floor the entrance hall and the service areas and on the 1st floor of the exhibition halls, the mezzanines of which receive, on their upper parts, the zenithal light and thus play the role of skylights.

We enter the museum on the ground floor level, between the pilings, and we then go to the great room of the nineteenth flooded with natural light. The ramp located north in the great room allows access on the 1st floor to another exhibition hall. We continue the visit to the first floor, from room to room, turning around the vacuum of the great room of the nineteenth clockwise, guided by the light of mezzanines-lanterns. The tour ends with the ramp or exit which is located on the 1st floor and leads to a terrace and an outside staircase.

This element illustrates the realization of the concept of unlimited growth museum developed by Le Corbusier and characterized by the roof terrace, the square spiral plane that can be developed. There are also other emblematic elements of the architecture of Le Corbusier: piles, ramps, natural lighting.

Text: Gilles Ragot
Photo credits: Olivier Martin-Gambier
© FLC/ADAGP, 2014

 

INFOS PRATIQUES/Practical information

Parc Eno
Ueno-Koen 7-7
Taito-Ku
Tokyo
Contact : tél. + 81 3 38 28 51 31
Site : http://www.nmwa.go.jp
Visitable

CarteCarte