Unité d’habitation à Marseille

1945, Marseille - FRANCE

L’Unité d’habitation de Marseille est l’icône du Mouvement moderne pour un nouveau mode d’habitat collectif, véritable village vertical fondé sur l’équilibre entre l’individuel et le collectif. Elle est, de plus, une œuvre fondatrice du Brutalisme architectural.

L’édifice se présente sous la forme d’une barre d’habitation de 135 mètres de long, 24 mètres de large et 56 mètres de haut, montée sur pilotis. Trois cent trente appartements, répartis en vingt-trois types différents peuvent accueillir entre 1500 et 1700 habitants qui disposent au 7e et 8e étages, d’une rue commerçante, d’un hôtel-restaurant, et sur la terrasse d’une école maternelle, et d’équipements sportifs.

Le principe constructif retenu est une ossature indépendante de poteaux et de poutres en béton armé, reposant sur dix-sept portiques. Le Corbusier retient le béton pour l’ossature générale, le bois et le métal pour l’ossature des logements. Les appartements sont constitués d’éléments standards assemblés sur place. Indépendants, ils sont séparés de l’ossature générale en béton par un appareillage coupe bruit. Pour Le Corbusier, le silence symbolise l’intimité de la famille et l’autonomie de la cellule au sein de l’unité.

Le Corbusier combine trois modules de base permettant de multiples combinaisons, depuis la simple cellule pour célibataire, au type E pour des familles de quatre à huit enfants.
Tous les appartements sont traversants, à l’exception des logements placés en façade sud. Une loggia brise-soleil prolonge le séjour à l’extérieur et module l’entrée du soleil. Protégé derrière un double vitrage, l’intérieur des appartements obéit aux lois de l’architecture navale et monacale : rationalisme et simplicité. Le séjour, cœur du foyer, est ouvert sur deux niveaux ; à l’étage la chambre des parents occupe la mezzanine. La cuisine est équipée comme un laboratoire : cuisinière électrique, armoire frigorifique, vide-ordures et casiers de rangement. Tout l’appartement comprend ainsi de nombreux casiers qui remplacent les meubles traditionnels.

Les dix-sept étages sont reliés par huit rues intérieures qui, par le jeu des duplex, desservent chacune trois étages. Aux septième et huitième étages, les habitants disposent d’une rue commerçante complétée d’une laverie et d’un hôtel-restaurant. Enfin, sur la terrasse ceinte d’une piste de course à pied de 300 mètres, un gymnase et une école maternelle de trois classes, ainsi qu’une scène et un fond de scène pour accueillir des représentations théâtrales enrichissent l’ensemble.
L’ensemble de l’édifice et ses équipements sont dessinés au Modulor, l’unité de mesure universelle conçue par Le Corbusier.

Texte : Gilles Ragot
Crédit photographies : Louis Sciarli, Martine Vittu, Paul Koslowski
© FLC/ADAGP, 2014

 

Housing Unit in Marseille

1945, Marseille - FRANCE

The Marseille Housing Unit is the icon of the Modern Movement for a new type of collective housing, a veritable vertical village based on the balance between the individual and the collective. It is, moreover, a founding work of Architectural Brutalism.

The building is in the form of a 135-meter-long, 24-meter-wide, 56-meter-high bar mounted on stilts. Three hundred and thirty apartments, divided into twenty-three different types can accommodate between 1500 and 1700 inhabitants who have on the 7th and 8th floors, a shopping street, a hotel-restaurant, and on the terrace of a kindergarten, and sports equipment.

The constructive principle retained is an independent framework of posts and beams in reinforced concrete, resting on seventeen porticoes. Le Corbusier retains concrete for the general framework, wood and metal for the frame of housing. The apartments consist of standard elements assembled on site. They are independent and separated from the general framework of concrete by an apparatus cut noise. For Le Corbusier, silence symbolizes the intimacy of the family and the autonomy of the cell within the unit.

Le Corbusier combines three basic modules allowing multiple combinations, from single cell single, to type E for families of four to eight children.
All the apartments are in a dual-aspect, with the exception of housing located on the south side. A sunscreen loggia extends the stay outside and modulates the entrance of the sun. Protected behind double glazing, the interior of the apartments obeys the laws of naval and monastic architecture: rationalism and simplicity. The living room, heart of the home, is open on two levels; upstairs the parents' room occupies the mezzanine. The kitchen is equipped as a laboratory: electric cooker, cold storage cabinet, garbage chute and storage lockers. The entire apartment includes many lockers that replace traditional furniture.

The seventeen floors are connected by eight inner streets which, through the play of duplexes, each serve three floors. On the seventh and eighth floor, residents have a shopping street complete with a launderette and a hotel-restaurant. Finally, on the terrace surrounded by a running track of 300 meters, a gymnasium and a kindergarten of three classes, as well as a stage and a backdrop to host theatrical performances enrich the whole.
The entire building and its equipment are designed in the Modulor, the universal measuring unit designed by Le Corbusier.


Text: Gilles Ragot
Photo credits: Louis Sciarli, Martine Vittu, Paul Koslowski
© FLC/ADAGP, 2014

 

Unité d'habitation - MarseilleUnité d'habitation - MarseilleUnité d'habitation - MarseilleUnité d'habitation - MarseilleUnité d'habitation - Marseille

 

INFOS PRATIQUES/Practical information

280, boulevard Michelet
13008 Marseille
Contact : tél. 0826 500 500  
Site : http://www.marseille-tourisme.com/fr/decouvrir-marseille/les-incontournables/la-cite-radieuse/
Visitable sur réservation auprès de l'Office de Tourisme de Marseille/Can be visited only on reservation to the Tourist Office of Marseille

Carte