Le Cabanon

Roquebrune-Cap-Martin, France, 1951
 

Le Cabanon est l’archétype de la cellule minimum, fondée sur une approche ergonomique et fonctionnaliste.

Situé sur le sentier du bord de mer, c’est une petite construction en bois recouverte d’un toit à un pan. Tout tient dans une cellule carrée de 3,66 x 3,66 mètres et de 2,26 mètres de hauteur, mesures empruntées au Modulor. L’intérieur, entièrement réalisé en bois, est éclairé par deux fenêtres de 70 centimètres de côté. Dans une surface de 15 m²,  Le Corbusier dispose d’un coin-repos, d’un coin-travail, d’un coin-toilettes et d’un lavabo. Le mobilier se réduit à un couchage, une table, et quelques rangements. Tous les panneaux en bois et le mobilier ont été préfabriqués en Corse, puis assemblés sur place.

Le Corbusier peint le sol en jaune et un panneau en vert, et  agrémente l’entrée d’une peinture murale, seul luxe avec la vue sur la baie de cette « cabine de bateau ».

Le Cabanon représente l’aboutissement d’une recherche sur la notion de cellule minimum qui se situe au cœur des préoccupations des architectes modernes du XXe siècle et renoue avec le mythe de la cabane primitive. Elevé au rang d’œuvre d’art, reproduite et exposée depuis dans les musées du monde entier, il fait paradoxalement écho aux initiatives d’auto-construction ou d’habitat vernaculaire qui se multiplient à l’échelle de la planète.

C’est pour cela qu’il se présente comme un invariant universel qui cristallise une idée ayant un impact dans le monde entier.

Malgré, ou précisément en raison de sa modestie, le Cabanon est devenu une icône de l’architecture moderne.

 Textes : Gilles Ragot, FLC
Crédit photographies :  Olivier Martin-Gambier et W. Boesiger
© FLC/ADAGP, 2014

 
 
 
 
 
NFOS PRATIQUES
Sentier Le Corbusier
06190 Roquebrune-Cap-Martin
http://www.capmoderne.com
Contact : tél. + 33 6 48 72 90 53
ou contact@capmoderne.com
Accès gare SNCF de Roquebrune-Cap-Martin
Visitable sur rendez-vous